Chapitre 67

Le chapitre 67 traduit par la Team Artémis a été retiré car il est en vente. Vous pouvez le retrouver dans le tome 14 de Vampire Knight en magasin. A la place, nous vous proposons un résumé.

 

*Résumé du chapitre 67 de Vampire Knight*

 

Après leur discussion, Kaname annonça à Yuuki qu’il devait sortir, (pour une tâche inconnue) mais Yuuki lui demanda de ne pas le faire ce jour-là, et de rester avec elle pour lire un livre, blottis l'un contre l'autre, comme lorsqu'ils étaient enfants. Elle lui proposa même son sang, car elle avait remarqué que depuis un moment, il semblait assoiffé. Kaname lui répondit que si elle attendait bien sagement son retour, il exaucerait son souhait. Yuuki sembla triste quand il exprima son refus. Kaname lui sourit, l'embrassa sur le front, puis s'éloigna en lui lançant ces mots : « J’avais pris une décision, mais avec le temps, un doute est né en moi. Et petit à petit, il a grandi en moi. Je t’en prie ne doute jamais ». Sur ces paroles, il disparut.

Zéro, lui, dormait dans l’écurie de l’académie, rêvant de Yuuki . Il fut troublé dans son sommeil par Wakaba qui était venue le chercher sur ordre du professeur. Quand elle le réveilla il fut très surpris de la voir. Il se rendit compte qu’il l’agrippait fermement et la relâcha. Elle lui demanda de se dépêcher car sinon ce serait elle qui se ferait disputer par le professeur. En sortant de l’écurie, Wakaba demanda à zéro si il l’avait prise pour Yuuki. Elle lui dit que quand elle l'avait vu à la réception nocturne elle avait l’air d’aller bien. Elle était heureuse de voir qu’elle n’avait pas changé. Zéro ne répondit rien. Voyant des images de Yuuki dans sa tête, il fut soudain pris de vertige, mais se reprit et alla en cours.

Quant à Aido, les membres de la guilde avaient décidés de le relâcher car ils avaient bien compris qu’il ne leur serait d’aucune utilité. Kurosu l’embarqua de force dans le fourgon car il voulait rester pour pouvoir les espionner, et ainsi être utile à Kaname.

Yuuki, quant à elle, avait décidé de quitter la maison pour se lancer à la poursuite de Kaname car elle avait l’impression qu’elle devait rester auprès de lui.

Sara, elle, s’était rendue au château des Hanadagi, et se sentait très reconnaissante envers le prince Ôri car, sans lui, elle n’aurait jamais pu briser les défenses du château. Elle se retourna parce qu’elle se sentait suivie et demanda à celui qui la suivait de se montrer. Lord Aido sortit de sa cachette et Sara en fut étonnée, mais lui demanda quand même de venir avec elle.

La servante de la famille Hanadagi, qui protégeait le sommeil de son maître, avait été mise hors de combat pas Sara. Mais, même à terre, elle essayait de résister et interdit à Sara de le réveiller. Sara la trouva adorable et lui promit de l’adopter. Elle ouvrit le cercueil et se pencha sur lui, elle lui dit qu’après Ori, c’était à son tour de disparaître, puisque de toutes façons, il ne savait que faire de cette vie. Elle regarda Lord Aido et lui dit qu’il avait de la chance car si Hanadagi avait été desséché, elle l’aurait sûrement sacrifié à lui , mais ce n’était pas nécessaire. Le père d’Aido la supplia d’arrêter sa folie car les sangs purs ne devaient pas se battre entre eux. Sara acquiesça, car elle savait que ça ennuierait beaucoup de monde, mais elle lui répondit que s’il avait peur, il n’avait qu’à se cacher dans l’ombre jusqu'à ce que tout soit terminé. Puis, elle arracha le cœur de Hanadagi. Toutefois, même en lui ayant arraché le cœur, elle ne l'avait pas tué mais seulement réveillé, ce qui la dérangea quelque peu. Mais puisqu’elle avait prit son cœur, là où le pouvoir est le plus concentré, elle décida d’en rester là et de partir.

Il ne restait désormais plus que Hanadagi et Lord Aido, qui s’inclina respectueusement devant lui. Hanadagi se mit à interroger Aido. Il voulait savoir comment Sara avait pu franchir les défenses de son château. Aido lui apprit à regret que Lady Sara avait absorbé la vie de Lord Ôri, et que c’était grâce à son pouvoir qu’elle avait pu briser les défenses de son domaine. Hanadagi ne put croire que Ôri ait pu être dévoré par un être inférieur comme Sara.Il déclara que Sara devait sûrement être une excellente manipulatrice. Hanadagi donna l’ordre à Lord Aido de lui raconter tout ce qu’il s’était passé durant toutes ces années où il était endormi, mais finalement il se rectifia car il avait très soif.

Yuuki, quant à elle, avait détourné le fourgon de la guilde où se trouvait son

père adoptif et Hanabusa. Elle les avait croisé à la gare et les avait forcé à s’arrêter. Dans la voiture, le directeur l’informa que la direction qu’ils prenaient les conduisaient au château des Hanadagi. Il lui demanda si Kaname lui avait dit quelque chose et Yuuki répondit tristement non.

Du coté du père d’Aido, Hanadagi essayait de prendre sa vie pour récupérer des forces, mais Lord Aido lui résistait. Même si sa force était considérablement réduite maintenant qu’il n’avait plus son cœur, il ne s’attendait pas à ça. Il lui répéta donc de sacrifier sa vie et son sang pour lui. Aido finit par se soumettre, mais Kaname arriva et transperça Hanadagi qui tomba en poussière. Lord Aido, qui avait repris ses esprits, était soulagé et remercia Kaname de l’avoir sauvé, mais s’inquiéta des conséquences car Hanadagi était quand même un sang pur !

Kaname le regarda et lui demanda qui avait bien pu décider qu’il était interdit de tuer les sangs purs. Il lui demanda également si, eux, les vampires aristocrates, étaient incapables de contrôler leur propre société sans se servir des sangs pur, comme des abeilles incapables de vivre sans leur reine, et finalement, s’il pensait qu’ils étaient aussi pitoyables que ça. A ce moment, Kaname ne semblait pas être dans son état normal et Lord Aido l’avait bien remarqué. Il semblait assez menaçant, tenant toujours son épée à la main. Lord Aido semblait très inquiet. Kaname déclara qu’ils devaient parler tout les deux.

Quant à Aido et Yuuki, ils entraient en courant dans le château de Hanadagi et furent confrontés à une scène stupéfiante ! Aido le père était à genoux devant Kaname avec un air résigné. Kaname, lui, tenait une épée levée, puis il trancha la tête de Lord Aido. Un silence choqué suivit puis Aido tout déboussolé se précipita vers son père mais s’arrêta net quand Kaname leur fit face. Il tint ces paroles « J’ai longtemps douté, et j’ai choisi de vivre à tes côtés mais je vais mener mon plan original. Pardonne moi et merci Yuuki ». Sur ces dernières paroles, il disparut sous les yeux horrifiés de Yuuki, d'Hanabusa et du directeur.

Ça vous a plu ? Ne manquez pas le prochain chapitre qui promet du spectacle !!!


[Team Artémis]

¤ Rédigé par Saki

¤ Corrigé par Amaya

Merci de ne pas copier ce texte sans notre autorisation !

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 08/05/2012

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×